Affleurements

La « fontaine ardente » est une source naturelle continue de méthane et H2S (en principe enflammée mais qui peut être facilement rallumée avec un briquet) située dans le parc Naturel Régional du Vercors, à une trentaine de km de Grenoble. Le méthane provient du craquage de la matière organique contenue dans les marnes noires du Bathonien-Callovien. L'origine des sulfures est à mettre en relation avec l'oxydation des pyrites contenues dans les Terres Noires du Callovien-Oxfordien. Cette source naturelle d'hydrocarbure est connue depuis la haute antiquité mais a subi plusieurs modifications depuis. En effet, en 1956, la crue du ruisseau du Verdant, lieu de la combustion a entrainé le dépôt de sédiments qui ont recouvert le site affaiblissant son débit. En 1988, les diverses arrivées de gaz ont été canalisées pour le faire brûler en continu sur l'eau via un tuyau caché, depuis 2008, par un tas de rochers. Pour information, une autre source de méthane, également appelée « Fontaine Ardente », située dans les mêmes terrains du Jurassique moyen, existe à Meylan, commune de la banlieue Nord-Est de Grenoble. (D'après BRGM 1991 et 2003 / P.Thomas « Planet-Terre » 2009).

La « fontaine ardente » est une source naturelle continue de méthane et H<sub>2</sub>S (en principe enflammée mais qui peut être facilement rallumée avec un briquet) située dans le parc Naturel Régional du Vercors, à une trentaine de km de Grenoble.
Le méthane provient du craquage de la matière organique contenue dans les marnes noires du Bathonien-Callovien. L'origine des sulfures est à mettre en relation avec l'oxydation des pyrites contenues dans les Terres Noires du Callovien-Oxfordien.
Cette source naturelle d'hydrocarbure est connue depuis la haute antiquité mais a subi plusieurs modifications depuis. En effet, en 1956, la crue du ruisseau du Verdant, lieu de la combustion a entrainé le dépôt de sédiments qui ont recouvert le site affaiblissant son débit. En 1988, les diverses arrivées de gaz ont été canalisées pour le faire brûler en continu sur l'eau via un tuyau caché, depuis 2008, par un tas de rochers.
Pour information, une autre source de méthane, également appelée « Fontaine Ardente », située dans les mêmes terrains du Jurassique moyen, existe à Meylan, commune de la banlieue Nord-Est de Grenoble. (D'après BRGM 1991 et 2003 / <a href='https://planet-terre.ens-lyon.fr/image-de-la-semaine/Img243-2008-09-01.xml'>P.Thomas « Planet-Terre » 2009</a>).

Hameau de La Pierre, le Gua, Isère - 2019 - Véronique Ridard
Cette photo a été vue 838 fois

SVT : Géologie : Affleurements

Premier | Précédent | Suivant | Dernier

1902 photos dans la photothèque
Une photo au hasard
Les 3 dernières photos référencées
     

Les photos de cette banque sont libres de droits pour un usage pédagogique non commercial : CC BY-NC
Toute autre utilisation devra être soumise à l'accord préalable de l'auteur.
Vous pouvez proposer une photo pour la banque.

 
Haut de page