Écologie/sol

En Ukraine, les tchernozioms (ancienne appellation vernaculaire), devenus Chernozems (pour les scientifiques), sont sans doute les meilleurs sols du monde pour les céréales : richesse en humus exceptionnelle, pH voisin de la neutralité, texture limono-argileuse très favorable, profondeur liée à leur positionnement sur lœss… C’est en étudiant ce sol, pour des raisons agronomiques et fiscales, que le géologue russe Vassili Vassilievitch Dokuchaev fit une observation capitale : les sols dépendent du climat. En effet, en Europe continentale, les chernozems typiques sont bordés au sud et au nord par des sols moins riches en humus. Au nord, il s’agit de sols plus acides (luvic chernozems) et au sud de sols davantage riches en carbonate de calcium (kastanozems). A partir de là, il devenait possible de tracer les premières cartes des sols d’Europe puis du Monde en s’appuyant sur quelques observations au sol et sur des extrapolations (hardies !) faites sur la base des zones climatiques mondiales. Il devenait aussi possible de répertorier les principaux sols du Monde et de les organiser en une classification. Dokuchaev et ses élèves ont fait tout cela à la fin du 19e siècle et au début du 20e. Cet homme est considéré par les spécialistes comme le père principal de la discipline « Pédologie ». En Russie, il est célébré comme l’un des grands scientifiques du pays. En France, en Limagne, c’est-à-dire dans une zone de microclimat continental à cause de la protection exercée par les Monts Dômes contre les pluies de l’ouest, nous avons des terres noires bien proches des Chernozems. Pour en savoir plus : https://www.ac-sciences-lettres-montpellier.fr/academie_edition/fichiers_conf/LEGROS2011.pdf

En Ukraine, les tchernozioms (ancienne appellation vernaculaire), devenus Chernozems (pour les scientifiques), sont sans doute les meilleurs sols du monde pour les céréales : richesse en humus exceptionnelle, pH voisin de la neutralité, texture limono-argileuse très favorable, profondeur liée à leur positionnement sur lœss… C’est en étudiant ce sol, pour des raisons agronomiques et fiscales, que le géologue russe Vassili Vassilievitch Dokuchaev fit une observation capitale : les sols dépendent du climat. En effet, en Europe continentale, les chernozems typiques sont bordés au sud et au nord par des sols moins riches en humus. Au nord, il s’agit de sols plus acides (luvic chernozems) et au sud de sols davantage riches en carbonate de calcium (kastanozems). A partir de là, il devenait possible de tracer les premières cartes des sols d’Europe puis du Monde en s’appuyant sur quelques observations au sol et sur des extrapolations (hardies !) faites sur la base des zones climatiques mondiales. Il devenait aussi possible de répertorier les principaux sols du Monde et de les organiser en une classification. Dokuchaev et ses élèves ont fait tout cela à la fin du 19e siècle et au début du 20e. Cet homme est considéré par les spécialistes comme le père principal de la discipline « Pédologie ». En Russie, il est célébré comme l’un des grands scientifiques du pays. En France, en Limagne, c’est-à-dire dans une zone de microclimat continental à cause de la protection exercée par les Monts Dômes contre les pluies de l’ouest, nous avons des terres noires bien proches des Chernozems. Pour en savoir plus : <a href='https://www.ac-sciences-lettres-montpellier.fr/academie_edition/fichiers_conf/LEGROS2011.pdf' target='_blank'>https://www.ac-sciences-lettres-montpellier.fr/academie_edition/fichiers_conf/LEGROS2011.pdf</a>

- 2022 - Jean-Paul Legros
Cette photo a été vue 24474 fois

SVT : Biologie : Écologie/sol

Premier | Précédent | Suivant | Dernier

1983 photos dans la photothèque
Une photo au hasard
Les 3 dernières photos référencées
     

Les photos de cette banque sont libres de droits pour un usage pédagogique non commercial : CC BY-NC
Toute autre utilisation devra être soumise à l'accord préalable de l'auteur.
Vous pouvez proposer une photo pour la banque.

 
Haut de page